CIE GÉNÉRALE DE BISCUITERIEMONTMARTRE

 

Biscuits

LA BUTTE MONTMARTRE
VA BIENTÔT CRAQUER
SOUS LES BISCUITS
DE LA CIE!

Voilà deux ans que le prince de la pâtisserie nous a donné le goût de gravir la butte mythique parisienne. Montmartre se couvre des effluves
d’une pâtisserie hors normes, et nous plonge une fois encore dans son histoire tumultueuse...

Nous sommes à l’orée du XIXe siècle.
La colline des 15 moulins fait tourner
ses lourdes meules. Imaginons un Montmartre qui n’est encore couvert
que de champs riches d’une céréale
qui ne demande qu’à devenir farine.
Sans bruit, une idée a germé, celle de Madame Debray, fille d’une célèbre
lignée de meuniers.

La renommée de sa galette de seigle
et son verre de lait a dépassée la colline, et se trouve célébrée par les paysans épuisés de leurs montées aux moulins. Avec les premières fumées industrielles, la colline s’est résolue à se faire absorber goulument par Paris, et le verre de lait
a pris la couleur rubis d’un vin capiteux. L’heure était sonnée, Montmartre allait devenir définitivement la butte de la fête et du bal, celle des peintres, des artistes et des bourgeois en mal d’euphorie...

Le tout sous les charmes des prêtresses d’un temps nouveau, celui de la Goulue, d’une Nini patte en l’air ou d’une Jeanne Avril...

La Cie dans les traces de
Madame Debray, a fait revivre un produit éternel qu’il associe à la riche histoire de Montmartre : le biscuit.


LES CRÉATIONS DE LA CIE
NE SE FERONT PAS OUBLIER DE SITÔT,
COMME LES BELLES DEMOISELLES DE L’ÉPOQUE

La Goulue

LA GOULUE

« La Goulue, il faut lui rendre cette justice, est une assez belle grosse fille, épaisse, colorée et exerce
son sacerdoce avec une tranquillité remarquable »

disait Octave Mirabeau.

Alors, la Cie
l’a imaginée comme
un généreux biscuit dodu feuilleté en version sucré, parsemé d’éclats
de noisettes grillées,
de pistaches, ou simplement caramélisé, ou en version salée, au comté, poivre, sel et sésame.

Jeanne Avril

JEANNE AVRIL

Jeanne Avril était une danseuse d’une élégance exceptionnelle.

La Cie en a fait
une délicate arlette feuilletée et vanillée
à souhait.

Nini patte en l'air

NINI PATTE EN L'AIR

Elle crée la première école de French Cancan et lui donne sa forme définitive. On murmure que l’école
fut fermée parce qu’elle dispensait aussi un autre style d’enseignement à
ses jeunes pensionnaires...

La Cie en a fait une voluptueuse baguette feuilletée dorée et chantante.

Cha U Kao

CHA U KAO

Amie et modèle favori
de Toulouse Lautrec, Cha U Kao est une personnalité très singulière. Danseuse et contorsionniste, elle n’hésite pas à jouer le rôle jusque là réservé
aux hommes en devenant
la première clownesse.

La Cie a imaginé Cha U Kao comme un petit losange feuilleté aux saveurs subtilement épicées.
En version sucrée à la cannelle et en version salée au poivre Malabar ou aux algues Nori du Japon.